Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 février 2013 7 10 /02 /février /2013 14:59

Le divorce entre le maire l’ex-adjoint est consommé, place aux règlements de comptes, d’autres conseillers en demandent (A.Amiot)

 

Bonjour voici l'intégralité du papier paru en résumé samedi dernier dans les colonnes de la NR.

 

Alain Amiot

 

Frédéric Orain  en homme libre : « Le village se sclérose. »


Depuis sa démission lors des vœux du maire, l’ex-adjoint a repris sa liberté de parole. Avec le maire il n’était plus sur la même longueur d’onde. Opposition de style, de méthode, le malaise est désormais profond. Le recul sur l’opération cœur de village a été l’élément déclencheur. Après le dernier conseil, l’élu a rédigé un compte rendu (personnel) du conseil et autres textes sur son blog (très visité). Sur le projet Cœur de village, il explique : « Je reproche la perte de temps dûe au manque d'action engendrant la perte des subventions, le recul et la volte face de certains élus. » Recadrage sur le fonctionnement aussi : «Il y a peu de pouvoir accordé au conseil par le maire. Des élus posent des questions, pas de réponse. Je suis en désaccord et je ne suis pas tout seul sur la pratique du pouvoir, sans concertation, sans ouverture des commissions, avec des décisions financières isolées et maintenant les coups bas». Puis il tacle en racontant une scène, la qualifiant de « surréaliste » sur les finances : « Plusieurs élus se sont interrogés sur la gestion. Le maire nous a remis un tas de photocopies sur le budget, documents émanant d’un site Internet alors que nous avons une adjointe aux finances ».Et Frédéric Orain d’écrire que «  si la dette baisse c'est que la population augmente et que les investissements sont en très net recul  entre 2008 et 2010. Si on n'investit pas on ne s'endette pas et le village se sclérose, il suffit de regarder les autres autour ». Il précise sa pensée sur le fond de roulement. « Il est de 130 € par habitant à Muides contre 603 € pour les communes similaires, nous n'avons pas d'argent de côté malgré notre endettement faible.» Et pourquoi donc : « Nos dépenses de fonctionnement augmentent. Si les charges augmentent on ne peut pas investir». Et tout est du même tonneau ! Voilà, Frédéric Orain annonce la couleur en s’érigeant, non plus en tant qu’ex-adjoint en charge d’une compétence mais en possible gestionnaire de la commune. Même si rien n’est défini, officiel, certains signes ne trompent pas… A plus d’un an des municipales, les choses s’accélèreraient-elles déjà ? Ca promet !

 

Bernard Clément, le maire : «Je gère en bon père de famille »

 

« Frédéric a fait son job il avait une certaine liberté d’action, il a pris sa décision » reconnaît le maire qui tente de se placer au-dessus de la mêlée. Après, le ton se durcit : « ce qu’il raconte, écrit, vient d’un homme aigri, c’est ridicule d’essayer de m’atteindre ». Sur le fond, notamment  le cœur de village, Bernard Clément confirme : « C’est un projet lourd qui demande réflexion, alors on temporise et on étudie ». Sauf que le fait de présenter ce projet ambitieux aux vœux de 2012  après vote à l’unanimité au conseil (puis l’attente !)  a suscité de grands espoirs dans la population. Alors forcément, cela créé de la frustration dans le village ! Sur les finances aussi les deux hommes s’opposent sur le fond: « Rien ne sert de se précipiter pour avoir les subventions, on doit  recréer des capacités d’investissements et non s’endetter lourdement. On a fait le choix d’entretenir le patrimoine communal sur nos fonds propres et dans le même temps nous n’augmentons pas les impôts. Je gère en bon père de famille». On se souvient que l’atelier avait été source de conflit. Sur le manque de concertation, l’édile explique: « On ne peut pas attendre tout le monde, tout le temps pour décider, les conseillers travaillent ou font autre chose, la gestion au quotidien n’attend pas ». Et de conclure : «Travaux sur l’église, aménagement du nouvel atelier communal également, la vie communal continue». Sur son avenir, le maire n’exclut rien : « Bien des actions et projets sont à mener dans cette commune alors tout est possible ». Comprenez, je n’ai pas dit mon dernier mot pour un 5ème mandat ! La question, avec qui ? Car certains conseillers ont pris leur distance, la solidarité municipale s’est émoussée. Assurément, la bataille muidoise ne fait que commencer, les tractations aussi .Le prochain vote du budget s’annonce serré !  Alors changement de génération avec d’autres méthodes ou  continuation de la gestion en bon père de famille !

 

 

Alain Amiot

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Orain - dans Presse
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Muides sur Loire
  • Muides sur Loire
  • : Ce site a pour objectif de rassembler toutes les bonnes idées des muidois pour avancer ensemble.
  • Contact

Twitter