Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 septembre 2010 5 10 /09 /septembre /2010 20:54

pub1.jpg

pub2.jpg

 

 

Article NR : Bernard Fauquembergue

Louison est en vacances, elle aide sa maman Corinne. Louison est en vacances, elle aide sa maman Corinne.

“ Les trois poussins ”, c’est le pari risqué d’un couple de Suèvres qui s’est lancé il y a un an dans l’élevage de poulets et pintades bio.

C’est une toute jeune entreprise installée, il y a juste un an, dans la ferme dite « Les Brûlées » à Suèvres, la seule maison qui ne soit pas protégée par la digue entre le pont de Muides et Cour-sur-Loire. Sur un domaine qui appartenait à leurs grands-parents, Corinne et Stéphane Buffel, 37 et 38 ans, ont décidé de se lancer dans l’élevage de poulets et pintades bio en créant leur EARL « Les trois poussins ».

C’était un pari risqué : Corinne était éducatrice spécialisée et Stéphane commercial en matériel agricole. Même s’il est un peu tôt pour faire des bilans, Corinne est très confiante : « Je voulais faire un deuxième métier qui me réserve un contact avec le public : alors je suis devenue fermière et commerçante. J’en suis fière, et nous avons bon espoir de réussir » !
Il y a d’abord l’élevage. Quand elles arrivent à la ferme, les 1.500 volailles sont juste écloses, pas plus grosses que des boules de coton. Elles sont choyées pendant 42 jours dans la poussinière : « C’est la période où il faut être très vigilant, les poussins sont chauffés, nourris avec des céréales bio, surveillés par un vétérinaire, soignés si nécessaire par homéopathie. Nous voulons prévenir plutôt que guérir, cela fait partie de la démarche bio ! » explique Corinne.
Ensuite, il faut trier les coqs des poules et des pintades : chacun son « parcours », c’est-à-dire son enclos, où les bêtes sont à l’air libre et dans l’herbe. L’aliment est un mélange de blé et d’orge bio, produit sur la propriété. Au bout de 3 mois minimum, les volailles sont amenées à l’abattoir pour être préparées à la vente. Les bâtiments sont alors entièrement nettoyés et désinfectés : en toile et structure légère, ils sont montés sur des sortes de skis géants qui permettent de les déplacer, à l’aide d’un tracteur, vers une nouvelle zone d’herbe.

 

“ Les résultats sont prometteurs ”

 

La période de commercialisation commence alors. L’entreprise travaille avec un groupement d’intérêt économique, un GIE, qui établit des marchés avec des magasins bio spécialisés, elle fournit l’Amap de Blois, et elle fait de la vente directe dans un local à Muides, la circulation sur la digue étant interdite aux voitures. Elle propose aussi des poules pondeuses pour une basse-cour bio. Corinne est tout sourire : « Les résultats sont prometteurs et les clients contents de retrouver le goût de grains des volailles d’autrefois ».

 


EARL Buffel « Les trois poussins », à Suèvres. Tél. 02.54.87.53.82. Vente directe au 5, rue du Port, à Muides,sur réservation.

 

 

Cor. NR : Bernard Fauquembergue
la Nouvelle République

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Orain - dans Commerces
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Muides sur Loire
  • Muides sur Loire
  • : Ce site a pour objectif de rassembler toutes les bonnes idées des muidois pour avancer ensemble.
  • Contact

Twitter