Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mars 2013 6 16 /03 /mars /2013 15:56

Conseil-municipal-8740.JPG

Un panneau d'affichage qui reste vide... A l'exception de quelques restes d'anciens procès verbaux.

 

Le conseil municipal a eu lieu le 7 mars dernier. J'ai envoyé mon compte-rendu de conseil le soir même (visible ici). Le dernier délai pour l'affichage était donc hier.

 

Et pourtant aujourd'hui rien n'est encore affiché. La loi est pourtant claire:

 

Article L2121-25 du code général des collectivités territoriales

"Le compte rendu de la séance est affiché dans la huitaine."

 

 

On peut être en désaccord sur de nombreux points en politique, gestion de la commune, perspectives à terme. Mais dans une démocratie on applique la loi. Ce respect de la loi n'est pas négociable. Nous sommes présent au conseil grâce aux vote des habitants. Nous leur devons la transparence des débats. La plupart des villages affichent même la loi sur leur site internet. Rien de tel chez nous. Les conseils municipaux ne sont même plus actualisé sur le site internet depuis ma démission (4 conseils sont manquants donc.)

 

Or ce n'est pas la première fois que la municipalité est épinglée sur ce problème. Pour tout dire cette question revient même très fréquemment.

 

A chaque fois ce sont les mêmes maux:

- Des compte-rendus taillés à la serpe.

- Des délais dépassés.

 

Et pourtant depuis 2008, pas de progrès à ce niveau. De nombreux conseillers ont signalé leur ras-le-bol voire leur intention de démissionner devant le manque de sérénité des conseils et l'absence de changement.

 

La municipalité écoute mais n'entend pas. Ce manque de concertation, de transparence nuit à tous. Elle décrédibilise l'action de l'ensemble du conseil. Tout comme le fait de priver les conseiller de décision pour tous les achats inférieurs à 50 000€. Pourtant la plupart de ces achats auraient sans doute été approuvés avec l'accord du conseil.

 

Maintenant j'ai décidé de ne plus laisser passer. Certains m'ont reproché de ne pas l'avoir fait plus tôt. Effectivement tant que j'avais l'impression que l'on pouvait faire avancer les projets j'estimais que le jeu en valait la chandelle et que la solidarité municipale devait prévaloir. A partir du moment où les projets ont été torpillés, plus rien ne m'obligeait à me taire (malgré les menaces et les coups bas).

 

Dans ce contexte le préfet reste le garant de la loi. Et s'il faut qu'il reprenne en main la commune pour éviter la dérive, je n'y vois pas d'objection.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Muides sur Loire
  • Muides sur Loire
  • : Ce site a pour objectif de rassembler toutes les bonnes idées des muidois pour avancer ensemble.
  • Contact

Twitter