Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 février 2014 6 22 /02 /février /2014 12:41
culture-1091.JPG
M.Ramette tient une bombe à main. Elles étaient jetées des aéroplanes. Visant approximativement les poilus dans leurs tranchées. Celle-ci n'a pas explosée. Arrêtée "en douceur" par la boue ou la neige certainement.

 

 

Exposition, de 14 h à 18 h, dimanche de 10 h à 18 h, jusqu'au 25 février, à la mairie. Au 1er étage, film, diaporama, photos. Visite commentée à 15 h tous les jours

 

 

culture-1102.JPG

Des explications passionnantes, des souvenirs poignants. Les poilus reprennent vie pour un instant pour la plsu grande joie de tous.

 

culture-1100.JPG

De multiples pièces du quotidien: Martinet, coupe-coupe des tirailleurs, montre à gousset etc.

 

culture-1099.JPG

 

culture-1101.JPG

Des pièces rares aussi comme le témoignage photographique d'un Américain à l'hôpital de Blois.

 

 

La première guerre mondiale, c’est :
1- une guerre totale (totalité de la société, de l’économie, des pays concernés) et la brutalisation des rapports humains.
2- la fin de la suprématie européenne : patriotisme chancelant (mutineries de 1917), régimes qui s’effondrent, déclin de l’influence internationale.
3- Les germes des temps nouveaux : armement, montée de l’influence américaine, triomphe du communisme en Russie, bouleversements territoriaux, évolution des mœurs, naissance de nouvelles idéologies politiques (balancements entre démocratie et dictature).


culture-1098.JPG

 

  La « grande guerre » et ses principales phases


A Européenne Les différentes phases de la guerre:


 - Août à décembre 1914: Guerre de mouvement, offensive allemande et contre-offensive française. Guerre de mouvement : la tactique militaire est basée sur la rapidité des mouvements pour pouvoir surprendre l’ennemi. Durant la première phase, guerre de mouvement, les offensives allemandes (plan Schlieffen) permettent d’envahir la France. La contre offensive alliée du maréchal Joffre et la victoire de la bataille de la Marne stoppent la marche ennemie.

Guerre-de-mouvement.jpg


- Entre 1915 et 1917
, le front se stabilise et se renforce. La guerre s’élargie (Italie et Roumanie contre Empire Ottoman et Bulgarie) Les troupes s’immobilisent sur un front (p. 22) de la mer du Nord à la Suisse.

culture-1097.JPG

 

Guerre de position : les armées se font face et aucune n’arrive à percer le front, les hommes sont cachés dans les tranchées et attaquent par vagues successives très meurtrières. (ex: Verdun en 1917).

 

Guerre-de-position.jpg

 



Verdun-en-1917.jpg

 

B Puis Mondiale

Entrée en guerre des Etats-Unis en 1917 Une guerre déjà totale et brutale:

 - Financier: la ruine de l’Europe. On recourt aux emprunts pour financer la guerre. On met en place une économie de guerre. - Humain: Nombre effroyable de morts (Verdun 300 000 morts, 400 000 blessés. En tout 8 millions de morts et le premier génocide (arménien)). Les mentalités évoluent

 - Technologique: les chars, les gaz moutarde

- Géographique: Pour la première fois, quasiment toute la planète est en guerre (si l’on compte les colonies) La révolution russe (Dossier page 28 et 29).  Conséquence, la Russie se retire de la Guerre.

C La vie pendant la guerre

- Au front:

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/3/36/French_87th_Regiment_Cote_34_Verdun_1916.jpg
- Les tranchées, la boue, le gaz, les assauts, la mort.
- Certains obus n’éclatent pas car ils s’enfoncent dans la boue, noyades.
- gelures mortelles
- faim et soif car le ravitaillement n’est pas toujours effectué, et l’alimentation est souvent froide.
- Les toilettes sont de simples trous collectifs, sans intimité, que les pluies remplissent et transforment en cloaques et engendrent des écoulements insalubres.
- Les Poilus voient sous leurs yeux ou à quelques mètres devant les tranchées les dépouilles aux ventres gonflés par les gaz et la chaleur, rongées par les vers, putréfiées…
La-boue.jpg
La boue dans les tranchées
Les cimetières improvisés sont souvent entièrement retournés par les bombardements et les corps à nouveau mutilés et mis à l’air. Les lettres sont censurées, retenues, les Poilus ont leurs propres journaux (le Crapouillot), mais les informations sont filtrées pour maintenir la fibre nationaliste.

Alerte-au-gaz.jpg
Une alerte au gaz
 
35.jpg
36.jpg

Cette guerre de position est une guerre d’usure, marquée d’assauts meurtriers et souvent inutiles (la Somme, Verdun, le Chemin des Dames).
37.jpg

culture-1124.JPGMitrailleuse Saint Etienne exposée à Muides

- A cela s’ajoute l’horreur des bombardements et des assauts, souvent inutiles et très meurtriers. Des armes nouvelles (crapouillot ou mortier, gaz moutarde dès 1915, lance-flammes, mitrailleuses) ouvrent l’ère d’une sauvagerie de masse. La mort est presque animale, dans la boue, sans aucun secours, dans une solitude et une peur atroces Entre 1915 et 1917, les soldats s’enterrent dans les tranchées (700 km).
Cette guerre de position est une guerre d’usure, marquée d’assauts meurtriers et souvent inutiles (la Somme, Verdun, le Chemin des Dames).
culture-1125.JPG
Un téléphone français, en parfait état !
culture-1126.JPG
Son homologue Allemand
culture-1110.JPG
L’année 1917 marque le tournant de la guerre :
- mutineries sur tous les fronts
- entrée en guerre des Etats-Unis (atout démographique, économique et militaire)
- révolutions russes et arrêt des combats sur le front russe en décembre 1917
- A l’arrière: Le nouveau rôle des femmes (« les munitionnettes »).
Les conditions de vie sont très difficiles. Les gouvernements des pays belligérants mettent en place une économie de guerre pour fournir le front : réquisitions des matières premières, de la main d’œuvre féminine (« munitionnettes ») et coloniale, des entreprises (Renault), rationnement sur de nombreux produits, recours massifs aux emprunts à l’intérieur et à l’extérieur (en particulier aux Etats-Unis).

Les gouvernements mobilisent les esprits par la propagande (« bourrage de crâne » selon les soldats français) qui entretiennent le patriotisme, mais surtout par la censure (le Canard Enchaîné pour contrer) et la surveillance des correspondances. Mais très vite, dès 1916, l’arrière connaît la réalité du front. Les méthodes employées par les démocraties (France notamment) se rapprochent de celles des régimes autoritaires.

 La guerre est devenue totale : les forces à l’arrière sont réquisitionnées. Les femmes sont employées en masse dans les usines, pour fabriquer des armes et des munitions ou pour faire fonctionner le reste de l’économie. Cette guerre est devenue une guerre industrielle : celui qui gagnera la guerre sera le camps qui aura réussi à entretenir et à dépasser l’autre en production. En ce qui concerne l’industrie, celle-ci en tire des profits énormes, les hommes sont envoyés au front et on manque de main d’œuvre. Les industries sont réorganisées et réorientées vers des productions d’armement ou de biens pour l’armée.



 PARTIE III: Le bilan de la guerre.


A L’Europe en 1919
Une partie des nationalités ont trouvé une terre qui leur permet de constituer un pays (mais restent les Kurdes, les Croates, les Moldaves, les Kosovars, les Slovaques...)


B L’Europe dans les années 1920


Une Europe appauvrie:  Il y a bien un vainqueur, mais il est de l’autre côté de l’Atlantique. Les Etats-Unis sont les créanciers de l’Europe. Les états européens doivent reconstruire leur appareil de production (ruines et désolation dans les zones de combats du nord et de l’est de la France, et dans la partie occidentale de l’empire russe) et rembourser des milliards.
culture-1104.JPG

Un désastre humain: Cette guerre a fait environ 10 millions de morts et le triple de blessés et de mutilés (« les gueules cassées »), et a engendré les premières déportations et le premier génocide (arménien) du XX°s.

Une génération (les 20-40 ans) a été sacrifiée, les veuves et orphelins se comptent par millions. Verdun (1916) = 300 000 morts (offensive allemande retenue par les Français)

En proportion du nombre de mobilisés, les puissances secondaires sont plus touchées que les grandes puissances état

Pourcentage de mobilisés Serbie 37 % Turquie 27 % Roumanie 25 % Bulgarie 22 % France 16.8 % Allemagne 15.4 %
culture-1093.JPGReconstitution de la tenue d'un blessé de guerre. Notez les pantoufles fabriqué avec la tenue bleu horizon...

CONCLUSION
Traité de Versailles le 28 juin 1919. Un traité très dur, considéré comme un « diktat » qui attise la volonté de revanche. Les frontières changent mais font toujours autant de mécontents. Le Société Des Nations est créée (SDN), c’est l’ancêtre de l’ONU Les traités ont donné naissance à une paix mort-née et ont créé les conditions de la Seconde Guerre Mondiale. Les années 1914-18, en ébranlant le monde ont orienté dans un sens tragique tout le destin du XX° siècle. La Grande Guerre, par sa violence et sa sauvagerie, illustrée par les combats dans les tranchées, mais aussi par des génocides (Arméniens en 1915-16), annonce le XX° siècle et ses massacres.


 
Ressources sur internet :


Pour tout savoir sur la guerre de mouvement en 1914, une animation bien faite. Si vous n'arrivez à lire cette animation, vous pouvez télécharger gratuitement un lecteur flash ici.

  Dans Jalons pour l'histoire du temps présent (site de l'INA), il y a de très intéressantes archives vidéos à consulter (N'oubliez pas de lire le contexte historique.) Après être allé sur le site de l'INA, cliquez sur Jalons, puis sur Première Guerre Mondiale.

Vous pouvez revoir la vidéo sur la chanson de Craonne (écrite par des soldats mutinés en 1917).

Si vous voulez tout savoir sur la bataille de Verdun (et aussi sur les conditions de vie des soldats pendant la Grande Guerre), voici un docu-fiction sur cette bataille meurtrière.

Un jeu interactif très intéressant pour tout savoir sur la vie dans les tranchées comme si vous y étiez (l'odeur en moins...)!

  Un diaporama pour revoir le cours d'une autre façon. Attention, pour lire ce diaporama, il faut que le logiciel Powerpoint soit installé sur votre ordinateur ou vous pouvez sélectionner une visioneuse ici
Sites
Repost 0
Published by Frédéric Orain - dans Culture
commenter cet article
20 février 2014 4 20 /02 /février /2014 22:51

fabrice11.jpg

 

La présentation de FabriceTremblay : 39 ans, technicien supérieur d’analyse au sein d’un laboratoire pharmaceutique. Investi dans le milieu associatif, d’abord au comité des fêtes puis avec l’Association des Parents d’Elèves.

 

 

 

Le mot de la tête de liste

Entre amis on peut se dire les choses. Fabrice a su me conseiller pour éviter d'évoquer les choses négatives vécues dans mon mandat, les dysfonctionnements de toutes sortes. Ne pas se focaliser sur les ragots ou sur les personnes hostiles.

Il souhaite une démarche positive, basée sur les projets et il a raison. Il n'a jamais cherché à se positionner plus ou moins haut dans cette liste. Il a pu servir de "variable d'ajustement" sans jamais ronchonner ou quémander quoi que ce soit. 

Il a toujours souhaité se montrer utile, sans jamais faire de bruit. Ainsi quand il est arrivé au comité des fêtes il est venu avec des idées. Il a su assurer la fête nationale en l'absence d'Alain en changeant les choses positivement. On lui a fait ensuite comprendre que le changement, ça n'était pas pour maintenant. Il est alors parti sans faire de vague. Même chose à l'association des parents d'élèves ou au conseil d'école. Il a su se montrer attentif et travailleur. Toujours dans la proposition d'idées pour que les choses avancent. Il sert donc souvent de contact ou de relais entre les gens. Une forme de médiation fondamentale dans une commune où il est parfois difficile de régler les conflits par le dialogue..

 

 

Liste au conseil municipal

1- ORAIN Frédéric

2- GAROT Maryline

3- LANOUX Olivier

4- MERLIN Françoise

5- HUGUET  Éric

6- SAUVAGE-PAREAU Sylvie

7- CHARLÈS Yvon

8- MÉTAIS Catherine

9- FRÉNOT René

10- LE HELLOCO-PASSAVANT Mireille

11- TREMBLAY Fabrice

12- LOUCHARD  Michèle

13- GUILLERME Marc

14-  LORINET Karine

15- BENOISTE-PILLOIRE  Claude-Ivy

 

Liste au conseil communautaire

1- ORAIN Frédéric

2- GAROT Maryline

3- LANOUX Olivier

4- MERLIN Françoise

5- HUGUET  Éric

Repost 0
Published by Frédéric Orain - dans Programme
commenter cet article
20 février 2014 4 20 /02 /février /2014 21:54

michele.jpg

 

 

La présentation de Michèle LOUCHARD

Née le 27/4/1951 à MER

Titulaire d'un diplôme d'Etat (DE) d'infirmière-Puéricultrice elle a fait l'ensemble de sa carrière dans la fonction publique à l'hôpital, au Conseil Général (Protection Maternelle et Infantile) mais surtout en Mairie.

Notamment en tant que directrice de Crèche pendant 18 ans et de responsable d'un CCAS pendant 17 ans ( Services Petite Enfance, Personnes âgées, accompagnement social des personnes rencontrant des difficultés et service logement)

 

 

Le mot de la tête de liste

J'avais remarqué Michèle au conseil municipal. Elle venait fréquemment, se montrait attentive, discrète mais je sentais bien qu'elle bouillait de ne pas pouvoir intervenir. Il est méritoire de venir quand on n'est pas élu, que l'on n'a pas le droit à la parole et que les débats se perdent parfois dans des hors-sujets peu productifs.

Michèle habite en plein centre de Muides, juste à côté de la place de la libération. Elle n'avait pourtant pas été conviée à la réunion avec les riverains organisée pour couler officiellement le projet coeur de village (pourtant voté à l'unanimité du conseil sous la responsabilité du maire). Elle fait partie des nombreuses personnes déçues par le non aboutissement du projet.

Je l'ai proposée au reste de la liste en formation. Peu la connaissait et je sentais bien une forme de scepticisme. Mais dès la première rencontre lors d'une de nos nombreuses réunions de travail les autres membres ont été emballés. Beaucoup m'ont poussé à la faire "monter" dans la liste au vu de ses compétences, notamment dans le domaine social et par la qualité de ses idées. J'ai bon espoir que Michèle soit élue. A l'instar de René Frénot, en cas de victoire le 23 mars, sa place au conseil paraît assurée. Elle pourrait apporter énormément à la commune. J'espère que les muidois se donneront cette chance.

 

 

 

Liste au conseil municipal

1- ORAIN Frédéric

2- GAROT Maryline

3- LANOUX Olivier

4- MERLIN Françoise

5- HUGUET  Éric

6- SAUVAGE-PAREAU Sylvie

7- CHARLÈS Yvon

8- MÉTAIS Catherine

9- FRÉNOT René

10- LE HELLOCO-PASSAVANT Mireille

11- TREMBLAY Fabrice

12- LOUCHARD  Michèle

13- GUILLERME Marc

14-  LORINET Karine

15- BENOISTE-PILLOIRE  Claude-Ivy

 

Liste au conseil communautaire

1- ORAIN Frédéric

2- GAROT Maryline

3- LANOUX Olivier

4- MERLIN Françoise

5- HUGUET  Éric

Repost 0
Published by Frédéric Orain - dans Programme
commenter cet article
19 février 2014 3 19 /02 /février /2014 20:06

 

 

rene-copie-1.jpg

 

 

La présentation de René Frénot

72 ans – Retraité  ancien  responsable financier – Président de Jouer à Muides (J.A.M.) Trésorier de l’A.M.S.E., Trésorier de l’U.N.C.A.F.N. Muides Saint Dyé, ancien Trésorier de l’U.N.R.P.A. de Muides  et ancien Trésorier-Adjoint  du Comité des Fêtes de Muides.

 

 

Le mot de la tête de liste

René est le doyen de notre liste. C'est ce qui au départ lui a fait hésiter à l'intégrer. C'est aussi ce qui explique sa place relativement éloignée (9ème). En cas de victoire avec le nouveau système de calcul il est élu. En cas de défaite non.

J'ai immédiatement pensé à lui pour faire cette liste car René assiste régulièrement au conseil dans le public et est là à chaque élection. Il se montre d'une rigueur absolue dans tout ce qu'il fait. Il a d'ailleurs demandé à connaître le programme avant d'y participer. Il m'a prévenu qu'il serait vigilant et ne serait pas dans l'obéissance aveugle ("un poil à gratter" comme il dit). C'est justement ce que je recherche.

Nous avons donc confrontés nos projets respectifs sans trouver de désaccords. Nous avions les mêmes priorités, presque dans le même ordre. Il a pourtant fait évoluer le projet. Je le remercie pour la confiance qu'il m'a accordé et pour sa participation active au programme de l'équipe.

 

 

Liste au conseil municipal

1- ORAIN Frédéric

2- GAROT Maryline

3- LANOUX Olivier

4- MERLIN Françoise

5- HUGUET  Éric

6- SAUVAGE-PAREAU Sylvie

7- CHARLÈS Yvon

8- MÉTAIS Catherine

9- FRÉNOT René

10- LE HELLOCO-PASSAVANT Mireille

11- TREMBLAY Fabrice

12- LOUCHARD  Michèle

13- GUILLERME Marc

14-  LORINET Karine

15- BENOISTE-PILLOIRE  Claude-Ivy

 

Liste au conseil communautaire

1- ORAIN Frédéric

2- GAROT Maryline

3- LANOUX Olivier

4- MERLIN Françoise

5- HUGUET  Éric

Repost 0
Published by Frédéric Orain - dans Programme
commenter cet article
19 février 2014 3 19 /02 /février /2014 15:11

http://www.contrepoints.org/wp-content/uploads/2012/04/%C3%A9change.jpg

 

 

Dans le cadre de la campagne électorale j'ai envoyé un mail à la mairie demandant le prêt de la petite salle de l'ancienne mairie pour aller à la rencontre des muidois.

 

Voici ce mail:

"Dans le cadre de la campagne électorale je souhaiterais pouvoir disposer de locaux pour pouvoir recevoir les muidois. Serait-il donc possible de  disposer de la petite salle de l'ancienne maire une demi-journée par semaine jusqu'au 23 mars ?

Au choix le mardi après midi, le mercredi après-midi, le jeudi matin, le vendredi matin ou le samedi (matin ou après-midi).

Merci par avance."

 

Le résultat n'a pas trainé (et c'est tout à l'honneur de la mairie) mais s'est montré décevant:

 

"Cela est possible le vendredi matin, à partir de la campagne électorale, soit le lundi 10 mars. Merci de confirmer si ce créneau est OK pour réservation sur le cahier"

 

ancienne-mairie.jpg

 

En clair je ne pourrais échanger avec les muidois que  vendredi 14 et 21 mars au matin. C'est peu. Une réunion publique aura lieu ensuite le dimanche 16 en soirée (horaire à déterminer)

 

 

Bien entendu notre équipe de campagne a trouvé d'autres relais. Certaines rencontres sont prévues dans des cadres plus intimes, moins formels.

 

L'autre inconvénient c'est l'absence d'engagement formel du maire dans la campagne (ce qui ne l'a pas empêché de réserver la salle de la Cressonnière depuis le mois de novembre). Il reste ainsi très peu de maires du Loir et Cher à ne pas être entré en campagne officiellement (carte datant du 1er février pourtant).

 

bannièreLa liste: Muides pour un avenir dynamique

 

Je ne lui jette pas la pierre et je suis conscient de ses difficultés à composer sa liste. Néanmoins cela ne devrait pas l'empêcher de proposer des idées comme nous avons pu le faire depuis déjà plusieurs semaines.

 

Un travail d'équipe prend du temps, doit se mûrir.

 

programme.jpg

 

 

Thème N°1: Changer les pratiques pour agir plus efficacement

Thème N°2: Assurer le développement du village en maîtrisant l'urbanisme

Thème N°3: Vivre mieux ensemble

Thème N°4: Valoriser l'image et améliorer le cadre de vie

 


 

Ainsi les électeurs pourraient faire un choix en toute conscience et prendre le temps de découvrir les membres de chacune des listes, le panachage n'étant plus possible désormais, la qualité de sa composition est essentielle.

 

http://www.la-croix.com/var/bayard/storage/images/lacroix/actualite/france/pour-les-municipales-fin-du-panachage-rime-avec-zizanie-au-village-2013-10-08-1036579/35944251-1-fre-FR/Pour-les-municipales-fin-du-panachage-rime-avec-zizanie-au-village_article_popin.jpg

Autre changement notable, une carte d'identité est désormais obligatoire pour voter

 

 

Les candidatures sont désormais officiellement ouvertes. Elles seront closes le 7 mars prochain. Nous saurons alors quel choix les muidois auront à faire. Seulement 15 jours avant le premier tour (qui sera sans doute le seul sauf une hypothétique troisième liste).

 

depo-copie-1.jpg

 

 


Pour vous permettre de faire un choix éclairé, nous allons vous présenter les membres de notre liste (même si je suppose que pour la plupart vous les connaissez déjà), leur place, leur âge, profession, et leur implication dans la commune.

 


 

NB: Merci à nos 168 soutiens

jm.jpg

 

 

N'hésitez pas à poser vos questions sur le forum !

 

 

Liste au conseil municipal

1- ORAIN Frédéric

2- GAROT Maryline

3- LANOUX Olivier

4- MERLIN Françoise

5- HUGUET  Éric

6- SAUVAGE-PAREAU Sylvie

7- CHARLÈS Yvon

8- MÉTAIS Catherine

9- FRÉNOT René

10- LE HELLOCO-PASSAVANT Mireille

11- TREMBLAY Fabrice

12- LOUCHARD  Michèle

13- GUILLERME Marc

14-  LORINET Karine

15- BENOISTE-PILLOIRE  Claude-Ivy

 

Liste au conseil communautaire

1- ORAIN Frédéric

2- GAROT Maryline

3- LANOUX Olivier

4- MERLIN Françoise

5- HUGUET  Éric

Repost 0
Published by Frédéric Orain - dans Programme
commenter cet article
18 février 2014 2 18 /02 /février /2014 17:18

Une balade dans Muides et beaucoup de choses vous sautent aux yeux quand on sait regarder. Et tout n'est pas joli.

 

Tout d'abord l'état de certains chemins communaux

communication-2-29-06-2013_174331.jpgOn ne le dirait pas mais ce chemin est bien communal. Il devrait permettre aux piétons d'éviter la rue du tramway... Les riverains l'entretiennent tant bien que mal. Merci à eux.

 

Le tout faisant partie d'un réseau qui permet d'éviter une grande partie des routes pour les piétons et les poussettes.

 

 

... Du moins si ces venelles étaient entretenues !

communication-2-29-06-2013_174448.jpg

 

Environnement-8232.JPG

 Un autre "chemin" communal

 

On peut  aussi partir de l'école et rejoindre la route du tramway sans voiture...


Partir du camping vers le centre bourg.

 

Est-ce une volonté délibérée de la commune ? Une demande de rénovation de ces chemins m'avait été refusée par la commission travaux il y a quelques années. J'en avais été surpris tellement je trouvais cela évident. J'ai ensuite compris ensuite que ces chemins pouvaient avoir une autre destination.  Car de fait, cela entraine une privatisation d'un lieu public. Au profit d'une minorité donc...


 

sentier.jpg

Le sentier des mottes ressemble à un chemin privé, personne n'ose donc l'emprunter.

 

 

 

cadastre-blog.jpg

La rue de Chambord est en jaune, le sentier de la guinguette en marron et le sentier de la vigne au bourg en orange. L'appellation sentier de la vigne au bourg a été décidée lors du conseil municipal du 24 mai 2012.

 

 

Mais ce n'est pas le seul patrimoine communal à souffrir. On peut penser ainsi aux terrains de tennis notamment.

 


 

 


 
communication-2-1088.JPG

Garder et rénover ou supprimer. Mais surtout ne pas laisser en état...


communication-2-1089.JPG

 

Idem pour les cèdres centenaires.


Ils avaient dû être abattus à grands regrets en janvier 2009. La municipalité annonçait avoir besoin d'un peu de temps pour acheter des essences nobles. Evidemment tout le monde était d'accord. Remplacer de magnifiques cèdres par de simples peupliers n'aurait pas eu de sens.

 

Mais six ans ont passé et toujours rien. Quelle tristesse pour le parc de la Cressonnière.

communication-2-1087.JPG

 

 

Des réseaux aériens dans tous les sens. Nous y sommes tellement habitués qu'on ne les remarque plus forcément... Les touristes si hélas.

reseau.jpg

 

Des changements sont possibles si la volonté politique est présente.

Repost 0
Published by Frédéric Orain - dans Communication
commenter cet article
14 février 2014 5 14 /02 /février /2014 17:13

 

http://www.reussitepersonnelle.com/wp-content/uploads/2012/09/attitude-positive-300x225.jpeg

 

 

Muides possède une situation exceptionnelle. Entre Loire et Chambord, comment rêver meilleur emplacement ? Pourtant rares sont les muidois qui peuvent s'affirmer fier de leur commune. L'image de Muides a été dévalorisée par un urbanisme mal contrôlé. L'esthétisme a été négligé au profit de services que l'on n'a pas pu pérenniser (gendarmerie, poste notamment). 

 

 

http://www.clyde-plast.com/images/intro/valoriser-of.jpg

1- Valoriser l'image

 

Quand une personne cherche à connaitre une commune, généralement il fait tout d'abord une recherche sur internet. C'est pourquoi pendant ce mandat j'ai essayé de rendre la commune plus attractive en créant les pages wikipédia de la commune sur le pont, le château de colliers, des marais, ou encore de la mairie. Néanmoins c'est bien loin d'être suffisant. Il faut rendre la commune attractive, moderne, interactive. Muides doit avoir un site internet plus attirant (du moins quand il fonctionne) un compte facebook, twitter.  Les secrétaires doivent être formées pour pouvoir actualiser les informations. Cela évitera d'avoir des centaines de coups de téléphone en cas de coupure d'eau. Il faut être moderne,  réactif.

 

http://img.over-blog.com/428x596/1/89/27/67/communication-2/couverture.jpg

2- Redonner au Passeur sa vraie valeur.


Le magazine communal doit tout d'abord être enregistré auprès des services de la préfecture. Aussi étonnant que cela puisse paraître cela n'est toujours pas le cas. La situation doit donc être régularisée au plus tôt.

Il faut une équipe ouverte, bien au-delà du conseil municipal. En effet le comité de rédaction s'est réduit comme peau de chagrin dans la dernière année.  Le lien avec le tissu associatif doit être plus fort, les délais de parution plus lisibles (un passeur automne-hiver qui paraît mi-janvier n'a pas de sens). Le passeur doit être au service des muidois (les publicités départementales ne sont pas sa fonction première, il doit informer des activités de la commune).

Pour simplifier le travail la photocopieuse de la mairie doit aussi être agrafeuse. Cela évitera que quelques personnes (toujours les mêmes) passent des soirées à agrafer près de 700 passeurs. Bien entendu ils doivent aussi être téléchargeables pour les muidois qui sont loin de muides ou pour permettre de découvrir la commune.

 

http://actions-educatives.valdoise.fr/sites/actions-educatives/files/image/actions/environnement_1.jpg

3- S'adapter à son environnement

 

A partir de 2015, la commune devra se passer de pesticides. Il faut donc anticiper la législation et être capable de former le personnel aux autres méthodes de désherbage. Les autres communes y arrivent, pourquoi pas nous ? Il faut se réapproprier le territoire de la commune. Mettre en valeur le ru du Berry par exemple. Faire intervenir les acteurs du développement durable dans les écoles (comme la maison de la Loire)

Je ne reviens pas sur les nécessaires économies d'énergies (Cressonnière, éclairage notamment) déjà évoquées auparavant.

 

http://p0.pic.akm.vodst.com/17614/17614.quels-outils-utiliser-pour-crocheter-une-serrrure-bloquee.w_1280.h_720.m_zoom.c_middle.ts_1336640563..jpg

4- Utiliser les outils existants.

 

La CCBL a créé un agenda 21. Pourtant aucun relais n'a été donné à cette action à Muides. Il pourrait être utile de mettre en commun nos compétences et nos moyens pour envisager de progresser ensemble.

Le prix du traitement des déchets a flambé. Pourtant des solutions simples existent. Il faut valoriser le tri des déchets, favoriser le compostage, chercher des moyens de collectes moins coûteux comme ici, trouver des solutions originales (des poules ?).

 

http://nocoma.fr/wp-content/uploads/2014/01/fierte.jpg

5- Pouvoir être fier de l'image de son village

 

Il faut poursuivre le travail sur le front de Loire. J'ai déjà évoqué précédemment la possibilité de prolonger les travaux de l'avenue de la Loire côté Ouest, de changer l'entrée du camping, de déplacer le stade de foot, d'uniformiser la signalétique, d'interdire l'affichage des autres communes (comme le labyrinthe), de développer le fleurissement, mettre en valeur le patrimoine, enfouir les réseaux lors des travaux  etc.

Muides doit devenir l'atout tourisme de la CCBL. Le développement des gîtes ne peut qu'aider au commerce de centre bourg.  

 

http://www.expertinbox.com/wp-content/uploads/2013/07/Ameliorer-les-ventes-par-les-promotions.jpg

6- Assurer la promotion de la commune.

 

Il faut que Muides garde une antenne de l'office du tourisme, affiche son appartenance à la Loire à vélo, au classement UNESCO, sache communiquer auprès des magazines de département et de la région. En six ans, aucun article n'est paru sur Muides à travers ces magazines.

Nous pouvons exploiter au mieux les atouts de la commune. Profiter de la vente de la halte de Chambord pour mettre en valeur les produits régionaux (fromages Lemey, vins Hahusseau, viandes Vaucher, fruits Deschamps etc.). Il faut développer les circuits courts en privilégiant les produits locaux à la cantine scolaire.

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/4/47/Chambord_Castle_Northwest_facade.jpg/1280px-Chambord_Castle_Northwest_facade.jpg

7- Valoriser notre proximité de Chambord

 

Aujourd'hui certains craignent la disparition de la commune de Chambord. Ce risque est réel. La commune doit défendre avec force le maintien de la commune. Malgré le soutien des sénateurs de Loir et Cher et du Loiret, l'amendement sauvegardant Chambord a été rejeté. Certains proposent une fusion avec Saint Dyé. Certains craignent même la création d'un droit de péage.

Mais si  Saint-Dyé était le port de Chambord, Muides est aujourd'hui le principal point de passage vers Chambord. L'avenue du pont doit ainsi être valorisée, sécurisée et être classée comme une voie d'intérêt communautaire pour la CCBL (com com de la Beauce Ligérienne)  et la CCGC (com com du Grand Chambord).

Les travaux prévus par le conseil général à l'entrée muidoise du domaine ne sont pas à la hauteur de l'enjeu touristique et de l'image mondiale de Chambord et du val de Loire.

 

 

http://www.my-angers.info/wp-content/uploads/2013/03/logoHandicap.jpg

8- Associer toutes les populations

 

Muides doit enfin devenir un village fonctionnel. Tous les nouveaux aménagements doivent être prévus pour permettre aux personnes à mobilité réduite et aux poussettes de  pouvoir circuler sans contrainte. Personne ne doit se sentir exclu de la commune.

 

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/7/7b/Mairiemuides.jpg

9- Transformer la mairie en lieu de vie


Tous les services doivent être réorganisés autour d'une mairie rénovée. Les locaux des employés communaux doivent être regroupés à l'atelier rue de Sologne. L'ancienne mairie doit être cédée. La mairie enfin totalement aménagée doit permettre d'accueillir une salle de réunion pour les associations, la bilbiothèque, des locaux.

 

 

http://muides.free.fr/loca.png

10- S'approprier son territoire

Etonnamment la commune maîtrise relativement mal son territoire. Au-delà du problème de pratiques (devis, surveillance des travaux) "L'affaire Piou" a montré que les limites de la commune étaient parfois mal connues (puisque des chemins de Saint-Dyé ont été traités). Certains chemins sont ignorés (comme la venelle parallèle à la rue du tramway), d'autres ont été appropriés par des riverains (comme la ruelle de la vigne au bourg).

 

sentier.jpg

Le sentier des mottes ressemble à un chemin privé, personne n'ose donc l'emprunter.

 

 

40 propositions de la liste Muides pour un avenir dynamique 

 

Thème N°1: Changer les pratiques pour agir plus efficacement

Thème N°2: Assurer le développement du village en maîtrisant l'urbanisme

Thème N°3: Vivre mieux ensemble

Thème N°4: Vous y  êtes !

 

Repost 0
Published by Frédéric Orain - dans Programme
commenter cet article
11 février 2014 2 11 /02 /février /2014 14:27

Un article plus complet (plus long aussi) qui reflète mieux les priorités et objectifs de la liste Muides: Pour un avenir dynamique

 

 

 

Heberger imageCliquez sur l'image pour lire l'article

Repost 0
Published by Frédéric Orain - dans Communication
commenter cet article
8 février 2014 6 08 /02 /février /2014 09:31

http://www.neptunefm.com/public/podcast/images/Mieux-Vivre-Ensemble-Mardi-28-Janvier-20141605mieuxvivre.jpg

 

Le mot "ensemble" est présent dans de nombreux slogans de listes électorales. De mémoire c'était aussi le cas à Muides en 2008. Il en est presque galvaudé tellement il n'est pas suivi d'effet. Par exemple l'association des jeunes à la vie de la commune reste sur un constat d'échec. La technoël a disparu sans explication, le projet d'associer les jeunes aux fêtes est resté lettre morte. Le conseil des jeunes n'existe pas.

Mais vivre ensemble ça n'est pas qu'associer la jeunesse. C'est aussi la protection et l'accompagnement des plus âgés. Les cambriolages ont explosés (la mairie n'en est pas responsable bien sûr mais des mesures sont possibles, nous le verrons plus bas dans l'article), les habitats et l'urbanisme ne sont pas adaptés (trottoirs, venelles...), le plan communal de sauvegarde n'est pas achevé...

Vivre ensemble c'est aussi favoriser l'intégration des jeunes parents à la commune. L'APE a beaucoup de mal à recruter, les activités périscolaires sont dans le flou, le développement périurbain accentue les distances et distend les liens.

 

Au-delà des slogans il est donc nécessaire d'agir. Notre équipe de campagne a beaucoup travaillé sur le sujet. Je me contenterai d'énoncer dix des mesures envisagées.

------------

 

http://media-s3.viva-images.com/vivastreet_fr/clad/04/5/66785775/large/1.jpg?dt=3a9de807cf6b7ea1cb55fe727f166e0d

1 -    Aide à l’accompagnement des personnes âgées à domicile:

Il est possible pour de nombreuses personnes âgées de rester à domicile malgré parfois une baisse d'autonomie. Le travail de l'ADMR notamment, des médecines et des infirmières locales est exceptionnel et trop souvent négligés et oubliés. Le rôle de la mairie est d'être un facilitateur de lien entre les personnes en situation de dépendance, leurs familles (parfois désemparées) et les organismes institutionnels (maison du handicap, ADMR, caisses régionales d'assurance maladie, département pour les dossiers d'APA etc.

La mairie doit aussi mieux informer et communiquer notamment lors des cas exceptionnels (canicule, grand froid) et essayer de créer des réseaux d'entraide entre les citoyens (transport, collecte des médicaments, suivi des personnes).

 

http://www.altea-medical.com/modules/simpleslideshow/slides/2.jpg

2 -    Soutenir le projet de maison médicale pour développer l’offre de soin et pérenniser l’activité de la pharmacie.

Ce projet était déjà annoncé  dans notre flyer distribué le mois dernier. Démarrer une campagne électorale trop tardivement ne permet pas d'exprimer ses projets (encore faut-il en avoir...)

L'objectif est de pérenniser l'offre de soin sur la commune. Pour autant ce projet ne peut (et ne doit) se faire sans l'accord des intéressés. La mairie doit proposer ses services pour rassembler et faciliter l'accès à l'offre sans imposer son point de vue. Ce projet doit donc passer par une phase d'écoute et de concertation avec les différents corps de métiers (médecin, pharmacien, kinésithérapeute, infirmière notamment). L'idéal serait de pouvoir créer des locaux ou aménager l'existant pour qu'ils soient plus fonctionnels et plus confortables.  Muides doit garder cette offre de soin si elle veut rester un village actif. La perte de la Poste et de la gendarmerie ont déjà fragilisé le village.

 

http://www.capgeris.com/img/u/1/tb-design.jpg

3 -    Développement de maisons adaptées dans de nouveaux quartiers.

Le quartier de la vigne au bourg est une réelle opportunité. Je l'ai déjà évoqué précédemment, je ne m'étendrais donc pas sur le sujet. Mais cette opportunité n'est pas la seule. Les locaux de la gendarmerie vont devoir retrouver une autre utilité notamment.

 


http://allonnes.fr/uploads/pics/association_logo_annuaire.jpg

4 -    Soutenir le milieu associatif

Le thème est souvent délicat. Les bénévoles font d'énormes efforts pour soutenir l'activité du village et prennent parfois douloureusement des remises en cause de leurs pratiques. La mairie doit là aussi accompagner les changements et non les imposer. Dans le passé la frontière entre municipalité et comité des fêtes a souvent été floue, ce qui a pu entrainer des quiproquos. La municipalité doit favoriser des projets collectifs entre différentes associations. Ainsi on facilite la création de nouvelles ententes et coopération. Il est dommage que les associations ne se fréquentent que lors du forum une fois par an. Il faut développer un agenda cohérent un an à l'avance sur les activités (des efforts ont été faits mais c'est encore perfectible). Il faut dynamiser le tout  par une aide modulable dans le budget communal. Depuis des années chaque association à 100€. Une somme symbolique reconduite sans réelle concertation. La mairie doit pouvoir s'investir plus sur des projets identifiés et ponctuels.

 

http://s2.static-footeo.com/uploads/us-muidesstdye/themes/default/images/banner-with-logo__mv2xep.png

5 -    Trouver une solution pérenne pour le club de football

Les activités sportives sont un lien essentiel entre les personnes. Aujourd'hui le club de football US Muides-Saint-Dyé vis dans des locaux indignes. Des démarches de rafistolages se font de temps en temps quand la situation est intenable. Sa situation en zone inondable lui interdit toute nouvelle construction. Il convient donc de réfléchir sérieusement au sujet et de s'accorder avec Saint-Dyé pour pouvoir créer une réelle structure avec des bâtiments corrects pourquoi pas dans une zone plus appropriée. Plutôt qu'avoir deux stades en mauvais état. Un vrai stade avec club-house serait plus pratique pour tout le monde (et au bout du compte plus efficace en matière de temps de travail et d'entretien).

 

http://www.change53.fr/upimg/actu/zoom/1554.jpg


6 -    Réussir le chantier de la réforme de l’école.

Le désintéressement de la commune sur cette question est symbolique de la fracture entre la municipalité et la "vraie vie" des parents d'élèves. Les parents se posent avant tout des questions techniques simples: est-ce qu'il y aura de la cantine le mercredi midi ? Un centre aéré le mercredi après-midi  (et surtout un transport pour y aller) ? Que vont faire mes enfants de 15h30 à 16h15 ? L'arrivée d'un deuxième questionnaire (mieux réalisé sans doute) sur la question est une bonne nouvelle. Mais que de temps perdu une fois de plus.

Ce thème a été mûrement réfléchit par notre équipe. Et nous avons trouvé des solutions qui nous semblent efficaces. Problème, la municipalité a perdu beaucoup de temps. Il aurait fallu contacter des intervenants plus tôt pour connaître les activités à mettre en place et leurs coûts. Plus le temps passe plus il sera difficile de trouver les personnes compétentes pour le faire et organiser l'emploi du temps.

Il faut rendre les activités périscolaires accessibles à tous sans distinction de revenus. Une participation symbolique peut être envisagée pour faire comprendre que ces activités ne sont pas gratuites mais financées par la commune. Mais aucun parent ne doit renoncer à ces activités pour des raisons financières. L'école est un lieu d'égalité, pas de discrimination.

Il doit y avoir des activités mais aussi des temps de calme. L'objectif est d'alléger le temps de travail des enfants, pas de les exténuer.

Cette réforme doit aussi être l'occasion de réorganiser le travail scolaire en favorisant le travail à l'école (et notamment l'aide au devoir) plutôt  que le travail à la maison (qui est très discriminant socialement).

C'est aussi l'occasion d'associer certaines associations avec l'école, de récréer un lien social. Je pense notamment à JAM (Jouer à Muides) présidée par René Frénot (membre de la liste au passage) qui pourrait intervenir à l'école (sous réserve d'acceptation de leur part et à des conditions bien définies). On peut penser aussi aux associations sportives muidoises (badminton, football, stretching...)

Cette réforme peut enfin permettre à Muides de développer son offre et se rendre attractif pour les familles en développant son propre centre aéré. Ce qui permettra aussi d'être plus attrayant pour d'éventuels intervenants (qui seraient embauchés pour  une durée plus longue).

 

http://www.montauroux.com/images/stories/PROTECTION_VOISINS_VIGILANTS.jpg

7 - Développer le réseau "voisins vigilants"

J'évoquais en introduction le développement très inquiétant des cambriolages dans la commune. Cela peut aussi être l'occasion de développer du lien entre des personnes qui vivent à côté les unes des autres sans forcément bien se connaître. Le développement périurbain anarchique jusqu'en 2008 (et l'adoption du PLU) n'a pas forcément favorisé une bonne connaissance de son voisinage proche. Il faut se soucier de son voisin (santé, solitude) et cela  peut aussi passer par une vigilance saine. Le tout s'organise de manière simple. Un autocollant sur la boîte aux lettres, prévenir son voisin quand on part pour une période plus ou moins longue etc.

Un camion de déménagement stationné en pleine après-midi n'est pas une situation habituelle si vous savez que votre voisin n'a pas de projet de vente de sa maison. Le réseau voisin vigilant peut être développé et permettre des interpellations. Dans le cas contraire il se montre souvent dissuasif. N'attendons pas tout de la gendarmerie, soyons vigilants pour leur faciliter le travail.

 

http://www.eckbolsheim.com/uploads/images/fleurissement/montage-fleurissement.jpg

8 - Développer le fleurissement, mettre en valeur le patrimoine

Muides souffre énormément de son image alors qu'elle a un réel patrimoine à mettre en valeur (à commencer par son église). Le fleurissement de la commune doit être développé et repensé. Avec des plantes adaptées pour éviter d'avoir des arrosages trop fréquents. Des choix d'arbres plus appropriés (je pense notamment à l'avenue du pont). La réhabilitation de la rue nationale (voir thème précédent) doit être l'occasion pour la municipalité d'aider à rendre nos commerces plus attractifs en aidant à la réhabilitation des façades (prévue dans l'opération coeur de village N°1) et en permettant aux piétons de se balader en sécurité dans la commune. L'enfouissement des réseaux dans les zones aménagées doit être privilégié.

Le ru du Berry doit retrouver une vraie valeur esthétique et recevoir un aménagement digne de ce nom. Le mur séparant la place de la libération du parc de la Cressonnière pourrait être abattu pour permettre une vraie ouverture du centre vers le camping (le tout pour une somme dérisoire).

 

http://t1.ftcdn.net/jpg/00/24/08/12/400_F_24081220_dUPqWjtsod3kL0lAybBv5IW8yu7oqx9K.jpg

9- Mieux accueillir les touristes

Muides gagne à s'ouvrir sur le monde. Pas seulement au niveau commercial d'ailleurs. Notre commune s'enrichit du camping (qui a un budget excédentaire) malgré des aménagements évidents qui pourraient lui permettre de progresser (voir article précédent). Des progrès ont été faits (installation du paiement par carte bleue par exemple) mais il reste encore beaucoup à faire.

Le tourisme n'est pas que le camping. De nombreux gîtes se développent (comme celui-là ou celui-là ou encore celui-là par exemple). Nous devons favoriser ce développement en adoptant une signalétique claire et harmonisée sur la commune. Trouver une réelle solution pour l'office du tourisme (pourquoi n'a-t-elle pas été trouvée avant ? Tout le monde savait depuis des années que les offices du tourisme allaient être amenés à disparaître au mois de janvier 2014 !)

Il faut favoriser un accueil convivial à la mairie, au camping si possible avec une maîtrise minimale de l'anglais. Traduire le site internet de la commune (une fois qu'il sera réparé en tout cas), faire un site de réservation de places de camping en plusieurs langues etc.

 


http://www.lnleforestier.fr/wp-content/uploads/2013/06/choix-ecole.jpg

10- Avoir une vision, ne pas subir.

Les projets communaux ne doivent pas être faits au coup par coup pour réparer ce qui se délabre (même si le cahier de doléances de la mairie a une réelle utilité). Il faut avoir une vision du développement de la commune sur le moyen terme au minimum. Certains investissements sont les économies de demain. Ainsi il faut favoriser les économies d’énergie et notamment  améliorer l’isolation de la salle de la Cressonnière (un travail avait été entamé à ce sujet avec M.Christin, il est hélas resté lettre morte ensuite). Cette salle est indispensable à Muides mais se trouve en déficit de près de 20 000€ par an ! Investir pour dépenser moins c'est utile.

De manière plus simple il est possible  de mieux gérer l’éclairage de la commune. A quoi bon éclairer tout le parking de l'école en pleine nuit par exemple. Ces économies permettent de réinvestir ailleurs. Parfois il est plus utile de refaire un trottoir en bitume plutôt que de remettre du gravier tous les deux-trois mois en occupant inutilement les employés communaux.

 

------------

 

Alors bien évidemment vous trouverez peut-être une autre liste qui reprendra méthodiquement les propositions que nous vous annonçons chaque semaine. Tant mieux puisque cela soulignera la qualité du travail d'équipe engagé depuis déjà de nombreux mois. Mais quel crédit leur accorder ? Pour travailler en équipe il faut déjà connaître son équipe et se choisir sur une ambition et des projets communs. Et aussi prendre le temps de les développer et de les expliquer au citoyen. Une démarche de longue haleine donc.

 

 

Programme

Thème N°1: Changer les pratiques pour agir plus efficacement

Thème N°2: Assurer le développement du village en maîtrisant l'urbanisme

Thème N°3: Vous y  êtes !

Thème N°4: Prochainement

Repost 0
Published by Frédéric Orain - dans Programme
commenter cet article
5 février 2014 3 05 /02 /février /2014 17:06

http://www.darvoy.fr/fichiers/images/procuration.jpg

 

 

Le vote par procuration permet à un électeur absent, de se faire représenter, le jour d'une élection, par un électeur de son choix. La personne choisie pour voter est désignée librement, mais doit respecter certaines conditions. La démarche s'effectue au commissariat, à la gendarmerie, au tribunal d'instance ou auprès des autorités consulaires.


Choix du mandataire

La personne qui donne procuration (le mandant) désigne librement la personne qui votera à sa place (le mandataire). Le mandataire doit toutefois répondre à 2 conditions : être inscrit dans la même commune que son mandant et ne pas avoir reçu d'autre procuration en France.


 

Motif de l'absence

Le mandant indique les raisons de son absence par une simple déclaration sur l'honneur prévue sur le formulaire.

Il n'a pas à apporter de justificatif supplémentaire. Il peut s'agir de l'un des motifs suivants :

  • vacances,

  • obligations professionnelles ou formation l'empêchant de se rendre dans son bureau de vote le jour du scrutin,

  • état de santé, handicap, ou assistance à une personne malade ou infirme,

  • inscription sur les listes électorales d'une autre commune que celle de la résidence.

 

Établissement de la procuration

Où faire la démarche ?

Si son état de santé ou une infirmité sérieuse empêche le déplacement, il peut demander qu'un personnel de police se déplace à domicile pour établir la procuration. La demande de déplacement doit être faite par écrit et accompagnée du certificat médical ou du justificatif de l'infirmité.

Comment faire la démarche ?

Le mandant se présente en personne:

  • Il présente un justificatif d'identité admis pour pouvoir voter (carte nationale d'identité, passeport ou permis de conduire par exemple).

  • Il remplit un formulaire où sont précisées plusieurs informations sur le mandataire (nom de famille, nom d'usage, prénom(s), adresse et date de naissance). Ce formulaire inclut une attestation sur l'honneur mentionnant le motif de l'empêchement.

    Le mandant peut remplir en ligne et imprimer le formulaire cerfa n°14952*01 qu'il présentera au guichet. Il peut aussi utiliser le formulaire cartonné disponible sur place.

Dans quels délais ?

Les démarches doivent être effectuées le plus tôt possible pour tenir compte des délais d'acheminement et de traitement de la procuration en mairie.

Une procuration peut être établie à tout moment et jusqu'à la veille du scrutin, mais, en pratique, le mandataire risque de ne pas pouvoir voter si la commune ne l'a pas reçue à temps.


Résiliation

Vous pouvez résilier votre procuration (pour changer de mandataire ou pour voter directement) selon les mêmes formalités que pour son établissement.

 

Déroulement du vote

Le mandataire ne reçoit aucun document.

C'est le mandant qui doit l'avertir de la procuration qu'il lui a donnée et du bureau de vote dans lequel il devra voter à sa place.

Le jour du scrutin, le mandataire se présente muni de sa propre pièce d'identité, au bureau de vote du mandant, et vote au nom de ce dernier dans les mêmes conditions que les autres électeurs.



Vous n'avez personne à qui donner votre procuration ?

Cliquez ici, nous vous aidons à trouver quelqu'un !

Repost 0
Published by Frédéric Orain - dans Communication
commenter cet article

Présentation

  • : Muides sur Loire
  • Muides sur Loire
  • : Ce site a pour objectif de rassembler toutes les bonnes idées des muidois pour avancer ensemble.
  • Contact

Twitter