Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 novembre 2013 2 19 /11 /novembre /2013 14:26

Merci une nouvelle fois à M.Ramette pour le prêt de ces cartes !

 

http://img4.hostingpics.net/pics/207074vuegnrale.jpg


 

Récapitulatif de toutes les cartes postales

 

Cliquez sur les images pour agrandir

 

Heberger image

 

Heberger image

 

Heberger image

 

Heberger image

 

Heberger image

 

Heberger image

 

Heberger image

 

Heberger image

 

Heberger image

 

Heberger image

 

 

Chez nos voisins proches...

 

Heberger image

Repost 0
Published by Frédéric Orain - dans Histoire de Muides
commenter cet article
14 août 2013 3 14 /08 /août /2013 14:06

Muides s'agite en ce 6 mars 1789. Comme partout en France, on prépare les cahiers de Doléances à remettre à Louis XVI pour l'ouverture des Etats généraux prévu à la fin avril (ils s'ouvriront finalement au 5 mai).

 

En effet le roi à fait parvenir une lettre datée du 24 janvier où ils demande à Muides de rédiger ses cahiers.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/92/Convocation_des_Basques_(Etats_g%C3%A9n%C3%A9raux_de_1789).JPG/200px-Convocation_des_Basques_(Etats_g%C3%A9n%C3%A9raux_de_1789).JPG

 

 

Le curé de la paroisse s'est chargé de le rappeler à ses ouailles dans une messe précédente. Le 6 mars arrive, la cloche de l'église Saint Aubin permet de convoquer l'assemblée extraordinaire présidée par Louis Charles Thibault le prévôt (qui est l'agent du roi chargé de rendre la justice et d'administrer un domaine).

 

 

cahierdol.jpg

Image du manuscrit original retranscrivant l'assemblée de Muides

 

 

Les hommes âgés de plus de 25 ans doivent se présenter à cette assemblée réunie devant la porte principale de l'église.


Un grand nombre de ces noms parlent encore aujourd'hui aux muidois ( Blaize Chavigny, Claude
Petit, François Clement, Gentien Gandon, Louis Charon, Silvin Charon, Sebastien Chavigny l’aisné, René Petit, Jean Boucher, René Charon, Pierre Champenois, Louis Champenois, Andrè Bourillon, Charles Chaillant, Louis Amiot l’aisné, Louis Amiot le jeune, Denis Durand, Jaques Duveau l’aisné, Jaques Chaillant, Dominique Loreau, Silvin Brion, Francois Quinet, Lubin Trotereau, Francois Pareau Sinet, Francois Dubreuil, Francois Petit, Jaques Cadiou, Mathurin Charon, Lubin Pader, Etienne Renè Pareau, Jean Bureau, Jaques Richard, Silvin Caillard, Andrè Pareau, Joseph Clement, Claude Duvau, Claude Petit dit Claudebert, Lubin Clement, sieur Charles Hanapier, Jean Simon Charon, Pierre Bruneau, Sebastien Chavigny fils, Claude Revillon, Renè Poirier, Marcou Hulot, Jaques Charon, Nicolas Foubert, Pierre Archambault, Blaize Pareau, Charles Pareau, François Charon, François Bureau, Claude Pareau Païette, Louis Amiot le jeune, Jaques Pareau, Lubin Petit, Louis Loreau, Louis Trotereau, Jaques Trotereau Andrè Clement, Claude Clement, Etienne Caillard, Jaques Blondeau, Etienne Odinet, Nicolas Lesieux, Louis Dionnet, François Pareau Laurent, Silvin Gallet le jeune, Louis Leboue et beaucoup d'autres...)

Ce rassemblement est très important puisque Muides à l'époque ne compte qu'environ 500 habitants (122 foyers). Tout ceux qui avaient la capacité de signer le cahier de doléances et de remontrances l'on fait avant de le faire "remonter" à Versailles.

 

Les deux députés élus ont été Jacques Trotereau (vigneron) et Etienne Oudinet (boulanger). Ils ont été chargés de présenter le cahier de doléance le 16 mars devant le lieutenant général de Blois. Ce que les muidois ne savaient pas c'est que le lieutenant général allait être remercié et remplacé par un autre.

 

 

http://www.assemblee-nationale.fr/sycomore/biographies/photo/jpg/11958.jpg

 

  Né le 23/12/1736 à BLOIS

Décédé le 29/08/1810 à BLOIS

 

 

C'est le lieutenant général Drüillon (1736-1810), conseiller du roi qui représentera donc Muides à Versailles. Car entre cette réunion et l'envoi des députés il fut le nouveau titulaire du mandat (du 23 mars 1789 au 30 septembre 1791).  

 

http://3.bp.blogspot.com/-YlJsp7AShFI/UgVhDbrYtQI/AAAAAAAAsIY/FU7tFk8_JXk/s1600/Blois-1789.jpg

 

Finalement pour le baillage de Blois (qui appartient à la généralité d'Orléans les élus à Versailles seront les suivants:

 

  • Clergé.
    • 1. Chambault (Michel), curé de la Chaussée-Saint-Victor.
    • 2. La Roche-Negly (Jean-Baptiste de), prieur-curé de Saint-Honoré de Blois.
  • Noblesse.
    • 3. Beauharnois (Alexandre-François-Marie, vicomte de), major en deuxième du régiment de la Sarre-infanterie, chevalier, seigneur de la Ferté-Beauharnois.
    • 4. Phelines (Louis-Jacques de), chevalier novice des ordres royaux militaire et hospitalier de Notre-Dame du Mont-Carmel et de Saint-Lazare de Jérusalem, capitaine du corps royal du génie, seigneur de Bois-Besnard.
  • Tiers état.
    • 5. Druillon (Pierre), conseiller du roi, lieutenant générai civil au bailliage de Blois.
    • 6. Turpin (Charles), lieutenant criminel au bailliage de Blois.
    • 7. Delaforge (Jean-Michel-Marguerite), avocat au parlement, exerçant en la justice de Châteaudun.
    • 8. Dinochau (Jacques-Samuel), avocat au parlement exerçant au siège de Blois, bailli de Pontlevoy.

 

Hélas, pas de trace de ces cahiers dans les archives aujourd'hui si ce n'est ce passage à la fin de l'assemblée qui évoque le sentiment général de l'époque:

- La réforme des abus

- L'établissement dun ordre fixe et durable dans l'administration

- La prospérité économique

 

Pas si démodé que ça finalement...

 
  

 

Muides trente ans plus tôt (en 1759) carte de Cassini

muides1759.jpg

 

 

 

 

La transcription littérale des manuscrits.

 

Muides

Aujourdhuy six mars neuf heures du matin
mil sept cent quatre vingt neuf en l’assemblee
convoquée au son de la cloche en la manniére
accoutumée, sont comparus au banc de l’oeuvre
et fabrique de l’eglise de Muides, lieu ordinaire
des assemblées de la dite paroisse, pardevant nous
Louis Charles Thibault prevost juge civil, criminel
et de police de la prevosté haute, moyenne et basse
justice de Muides Blaize Chavigny, Claude
Petit, François Clement, Gentien Gandon,
Louis Charon, Silvin Charon, Sebastien
Chavigny l’aisné, René Petit, Jean Boucher,
René Charon, Pierre Champenois, Louis
Champenois, Andrè Bourillon, Charles
Chaillant, Louis Amiot l’aisné, Louis
Amiot le jeune, Denis Durand, Jaques
Duveau l’aisné, Jaques Chaillant, Dominique
Loreau, Silvin Brion, Francois Quinet,
Lubin Trotereau, Francois Pareau Sinet,
Francois Dubreuil, Francois Petit, Jaques
Cadiou, Mathurin Charon, Lubin Pader,
Etienne Renè Pareau, Jean Bureau, Jaques
Richard, Silvin Caillard, Andrè Pareau,
Joseph Clement, Claude Duvau, Claude
Petit dit Claudebert, Lubin Clement, sieur
Charles Hanapier, Jean Simon Charon,
Pierre Bruneau, Sebastien Chavigny fils,
Claude Revillon, Renè Poirier, Marcou
Hulot, Jaques Charon, Nicolas Foubert,
Pierre Archambault, Blaize Pareau,
Charles Pareau, François Charon,
François Bureau, Claude Pareau
Païette, Louis Amiot le jeune, Jaques
Pareau, Lubin Petit, Louis Loreau,
Louis Trotereau, Jaques Trotereau
Andrè Clement, Claude Clement,
Etienne Caillard, Jaques Blondeau,
Etienne Odinet, Nicolas Lesieux,
Louis Dionnet, François Pareau
Laurent, Silvin Gallet le jeune,
Louis Leboue et autres en grand nombre


Tous nés Français âgés de vingt cinq ans, compris
dans les rolles des impositions, habitans de cette
paroisse composée de cent vingt deux feux
lesquels, pour obeïr aux ordres de sa majesté,
portés par ses lettres donnèes à Versailles le vingt quatre
janvier mil sept cent quatre vingt neuf, pour la
convocation et tenue des Etats généraux de ce
royaume, et satisfaire aux dispositions du reglement
y annexé, ainsi qu’à l’ordonnance de monsieur
le lieutenant général au bailliage de Blois, dont ils
nous ont declaré avoir une parfaite connoissance,
tant par la lecture et publication cy devant faites
au prône de la messe de paroisse par monsieur le
curé le premier de ce mois, par la lecture et
publication et affiches pareillement faites le même
jour à l’issue de ladite messe de paroisse au devant
de la porte principale de l’eglise, que par la lecture
qui vient de leur en être presentement faite, nous
ont declaré qu’ils alloient d’abord s’occuper à la
redaction de leur cahier de doleances, plaintes et
remontrances ; et en effet y ayant vaqué, ils nous
ont representé le dit cahier qui a èté signé par
ceux desdits habitans qui savent signer et par
nous, après l’avoir cotté par premiére et derniére
page et paraphé ne varietur ( ? ) au bas d’icelles,
et les dits habitans après avoir mûrement
délibéré sur le choix des deputés qu’ils sont tenus
de nommer, en conformité des dites lettres du
roy et reglement y annexé, et les voyx ayant
été par nous recueillies, en la manniére

accoutumée , la pluralité des suffrages s’est reunie
en faveur des sieurs Jaques Trotereau vigneron
proprietaire et Etienne Oudinet boulanger
proprietaire demeurant au bourg oudit Muides
qui ont accepté ladite commission et promis de
s’en aquitter fidellement,
Ladite nomination ainsi faite des deputés, les dits
habitans, en notre presence, ont remis aux dits
sieurs Trotereau et Odinet__________________
leurs deputés, le cahier, afin de le porter à l’assemblée
qui se tiendra le seize du present mois devant
mondit sieur le lieutenant général, et leur ont donné
tous pouvoirs requis et necessaires, à l’effet de les
representer en ladite assemblée pour toutes les
opérations prescrites par l’ordonnance susdite de
monsieur le lieutenant général de Blois
Comme aussi de donner pouvoirs généraux et
suffisans de proposer, remontrer, aviser et
consentir tout ce qui peut concerner les besoins de
l’Etat, la reforme des abus, l’etablissement d’un
ordre fixe et durable dans toutes les parties
de l’administration, la prospérité générale
du royaume, et le bien de tous et chacuns
des sujets de sa majesté,
Et de leur part, les dits deputés se sont
presentement chargés du cahier des doleances
de la dite paroisse et ont promis de le porter
à la dite assemblée, et de se conformer à tout
ce qui est prescrit et ordonné par la dite lettre
du roy et par le reglement y annexé et
l’ordonnance susdattée,


 vu et veriffié
 mars 1789


Desquelles nomination des deputés, remise de
cahier, pouvoirs et déclarations, nous avons à
tous les susdits comparans donnè acte, et avons signé
avec ceux des dits habitans qui savent signer et
avec les dits deputés le present duplicata de notre
procès verbal que nous avons presentement remis
aux dits deputés pour constater leurs pouvoirs, ainsi
que le double du present qui sera deposè aux
archives où secretariat de cette communeauté,
les dits jour et an
Hanapier sindic de
la municipalité
Jacques Trotereau Etienne Odinet
Jacques Cadious Jean Bureau
Louis Amiot
Dominique Loreau Nicolas Lesieux
F Clemant Etienne René Pareau
Marcou Hullot Louis Champenois
Silvain Gallet Nicolas Foubert
Gentien Gandon
Pierre Bruno Louis Dionnet
Sebastien Chavigny
Thibault Lemaignan greffier
par nous secrétaire de monsieur le lieut[enant] g[énéra]l à Blois dix
Ferrand

 

 

 

Un grand merci à Benoît Bouvet, ami et collègue pour les recherches effectuées.

Repost 0
Published by Frédéric Orain - dans Histoire de Muides
commenter cet article
12 juin 2013 3 12 /06 /juin /2013 20:46

Les autres quartiers

- L'ensemble des cartes postales de Muides

- L'église Saint Lubin

- Le château de Colliers

- Le pont de Muides

- La plage et le camping

Le "château" de la Cressonnière

cressonniere5-copie-1.jpg

  Le château de la Cressonnnière est devenu la mairie actuelle

Photo-041.jpg

 

Issu de la page wikipédia. N'hésitez pas à la compléter !

 

Autrefois la Closerie de Bel Air. Elle a appartenu à Antoine Edmé Pruneau de Pommegorge, gouverneur de la ville de Saint Dyé. Le château de la Cressonnière devient une pension de famille au début du XXème siècle. Après la guerre, c’est une colonie de vacances appartenant à Félix Potin puis à la ville de Bagneux qui s’y installe. Après avoir été inhabité pendant plusieurs années, le bâtiment, rénové, devient la mairie actuelle en 2000.

 

cressonniere.jpg

L'entrée du château

cressonniere-potager.jpg

Le potager

cressonniere13.jpg

L'intérieur. Ceux qui ont une photo de meilleure qualité...

 

 

Le Parc du château

 

Le parc du château  a toujours été un lieu de promenade, de pique-nique et de fêtes.

 

cressonniere11-copie-1.jpg

 

parccressonniere7.jpg

 

parccressonniere12.jpg

Les tilleuls devant le château à côté de l'actuel CCAS

http://www.perche-gouet.net/histoire/photos/immeubles/6656/21626.jpg

Une vue plus proche de ces mêmes tilleuls ....

cressonniere6-copie-1.jpg

En cotnrebas du château, le ru du berry paraissait  avoir un débit nettement plus important.

 

cressonniere8.jpgLa terrasse du château avec la vue sur l'ancien pont. La photo date donc forcément d'avant 1931.

 

 

cressonniere-vendanges.jpg

Les vendanges du château de la Cressonnière. Une bonne partie de Muides était recouverte par les vignes. Aujourd'hui le village reste le plus à l'Est de l'appellation "Cheverny".


 

Récapitulatif des cartes du château de la Cressonnière. Cliquez pour agrandir

  cressonniere5-copie-1.jpg

  cressonniere.jpg

cressonniere-potager.jpg
cressonniere11.jpg  

parccressonniere7.jpg

  cressonniere13.jpg
 

cressonniere6-copie-1.jpg

parccressonniere12.jpg  

cressonniere-vendanges.jpg

 http://www.perche-gouet.net/histoire/photos/immeubles/6656/21626.jpg  cressonniere8.jpg  

 

 

 

 

Le reste du parc (qui donne sur l'actuelle place de la libération)

 

parccressonniere14.jpg

 

parccressonniere15.jpg

 

parccressonniereram1955.jpg

Une carte postale de M.Ramette de 1955

parccressonniereram1958.jpgUne autre carte de M.Ramette datant de 1958

 

 

Récapitulatif des cartes du parc de la Cressonnière. Cliquez pour agrandir

 

 

cressonniere6.jpg

parccressonniereram1958.jpg

 

parccressonniere14.jpg

 

parccressonniere15.jpg

 

parccressonniereram1955.jpg

     


 

La construction de la salle de la Cressonnière:
Novembre 1993-Novembre 1994

 

 


Merci à M.Bris pour les photos exposées lors de l'anniversaire du syndicat d'initiative

 

 
  

La salle actuelle

Repost 0
Published by Fred Orain - dans Histoire de Muides
commenter cet article
11 juin 2013 2 11 /06 /juin /2013 14:06

Continuons notre ballade à travers l'histoire de Muides. Aujourd'hui le thème de la plage et du camping.

 

 

Le camping

 

camping.jpg

 

Le camping s'étendait autrefois en amont de la Loire

 

camping1962.jpg

Le camping en 1960

 

camping2-copie-1.jpg

Dans les années 1970

 

 

 

 

  Cliquez sur les images pour les agrandir

 

 

L'ensemble des images du camping

     

camping.jpg

camping1962.jpg

camping2-copie-1.jpg

 pont18.jpg  

pont1955.jpg

 

 

 

 

 

La plage

 

plage4.jpg

 

plageram1956.jpg

La plage en 1956

 

plage1958.jpg

La plage en 1958

 

 

plage3.jpg

La plage dans les années 1970

 

plage7.jpg

 

 

L'énigmatique "rue de la plage"... ? Je pense qu'il s'agit en fait l'avenue de la Loire avec la mairie actuelle sur la droite.

rue-de-la-plage-copie-1.jpg

si quelqu'un la possède en meilleure qualité je suis preneur...

 

 

 

Autres images de la plage....

  http://www.perche-gouet.net/histoire/photos/immeubles/6202/18472.jpg   La plage  

pont1958.jpg

 plage1950.jpg  

pontplage1949.jpg

 

pontplage1958-2-.jpg

pont1962.jpg

pontplage1958-2--copie-1.jpg

Colonie à la Cressonnière

pont14.jpg

pont25.jpg

 

   

 

 

 

Liens

- L'ensemble des cartes postales de Muides

- L'église Saint Lubin

- Le château de Colliers

- Le pont de Muides

Repost 0
Published by Fred Orain - dans Histoire de Muides
commenter cet article
9 juin 2013 7 09 /06 /juin /2013 18:49

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/5/58/Muides-sur-Loire_%28Loir-et-Cher%29_%C3%89glise.JPG/800px-Muides-sur-Loire_%28Loir-et-Cher%29_%C3%89glise.JPG

Photo libre de droit prise par Havang(nl)

 

 

Extrait de la page wikipédia de Muides (toujours en construction, n'hésitez pas à contribuer)

 

L'église de Muides appartient à l'abbaye de Pontlevoy par une bulle papale de Lucius II le 15 avril 1144. Le pouillé du XVe siècle lui donne pour patron le chapitre de Saint-Martin de Tours. L'église actuelle date du XVIe siècle (notamment le chœur). La nef, les chapelles latérales, les voûtes et le décor intérieur remontent à la fin XVIIIe et du premier quart du XIXe. Le Gros-œuvre est constitué de calcaire, moellon et enduit. Elle possède un plan en croix latine, un vaisseau, une voûte d'ogives, une couverture en ardoise, un toit à longs pans, une flèche polygonale, une croupe, un pignon découvert ainsi qu'une ruellée propriété de la commune.

 

 

  Nouvelles cartes postales de M.Ramette

egliseram1937.jpg

1937

 

egliseram1950.jpg

1950

 

egliseram1956.jpg

1956

 

La collection complète

 

Vues verticales egliseram1949.jpg  egliseram1.jpg
 

 

  eglise4.jpg

 

  http://www.perche-gouet.net/histoire/photos/immeubles/6867/20564.jpg

 

 Intérieur
 

eglise3.jpg

 eglise7-copie-1.jpg
 

Images aériennes

 eglise5.jpg  

egliseram1956.jpg

Extérieur
 

muides-eglise.jpg

 eglise.jpg

egliseram1950.jpg

 

egliseram1937.jpg

 eglise6.jpg
eglise2-copie-1.jpg Vue générale  Vendanges-cressoniere-copie-1.jpg
Repost 0
Published by Fred Orain - dans Histoire de Muides
commenter cet article
9 juin 2013 7 09 /06 /juin /2013 17:37

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/b/b7/Chateaumarais.jpg/800px-Chateaumarais.jpg

photographie prise en octobre 2010 pour la création de la page wikipédia

 

Appelé aussi Château du Marais. C'est une ancienne forteresse située à l'entrée Nord du parc de Chambord. Il fait partie aujourd'hui du site touristique du camping du marais.

 

 

Cette page est en cours de construction sur Wikipédia (comme celles sur le pont, le chateau de Colliers et la commune). Si vous avez d'autres informations à ajouter, n'hésitez pas

 

Ce château a été construit sous le règne d'Henri II. Auparavant François Ier agglomère les terres (bois et marais) de Thoury au domaine royal de Chambord, après échange avec René de Beauvillier - Thoury qui succède à son frère Claude mort fin 1539, la Comtesse de Thoury (Claude de Rohan-Gié de son vrai nom), et son second époux Julien de Clermont baron de Thoury seront alors propriétaires du château de Muides-sur-Loire.

Ils sont réputés avoir fait démolir par "leurs gens" un pan du mur de Chambord, parce que François Ier avait compris dans l'enceinte du parc du château une portion de leur domaine.

Les De Sity, famille originaire de Florence, achètent le domaine des Marais à la fin du XVIème siècle.

À partir de 1677 le château appartient à la famille Clermont Tonnerre. L'amnistie du 3 Fructidor de l'An X permet de lever le séquestre des biens de la famille et de conserver le château dans la famille jusqu'à sa vente en 1956 à M.Baque de Sariac.

Les douves encore présentes sur le cadastre de 1826 ont été comblées. Après l'écroulement d'une partie de la terrasse en 1957, le donjon marquant l'entrée du château a été abattu en mai 1958, son entretien étant alors trop coûteux. Les pierres armoriées qui l'ornaient son placées alors au-dessus du château.

 

 

 

Voici les nouvelles cartes prêtées par M.Ramette

 

 

 

maraisram2.jpg

La tour en 1935

 

 

maraisram1.jpg

La Tour en 1949

 

 

 

maraisram3.jpg

Dans les années  1950

 

 

  Et voici la collection complète....

 

(cliquez sur les images pour les agrandir).... 

 

 

 

 marais.jpg  marais2.jpg  marais3.jpg

marais4.jpg

http://www.perche-gouet.net/histoire/photos/immeubles/5799/19058.jpg

http://www.perche-gouet.net/histoire/photos/immeubles/5799/20044.jpg

maraisram2.jpg

maraisram1.jpg

http://www.perche-gouet.net/histoire/photos/immeubles/5799/17125.jpg

maraisram3.jpg

 marais6.jpg
 marais9-copie-1.jpg
marais8.jpg  marais7.jpg  
 marais10.jpg    


Repost 0
Published by Fred Orain - dans Histoire de Muides
commenter cet article
9 juin 2013 7 09 /06 /juin /2013 15:16

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/3/32/Ch%C3%A2teau_de_Colliers_%C3%A0_Muides-sur-Loire_pendant_l%27hiver_2008.jpg

Photo prise en 2008 pour la création de la page wikipédia

 

Je continue mon exploitations des cartes postales muidoises en ajoutant les dernières prêtées par M.Ramette. Ce coup-ci, c'est le château de Colliers qui est à la une.

 

 

Extrait de wikipédia (n'hésitez pas à contribuer à la création de cette page)

 

Ce château est bâti au début du XVIIIème siècle, au bord de la Loire entre Muides sur Loire et Saint Dyé sur la closerie du lieu dit Colliers par Ange-Jacques Gabriel, premier architecte du roi. Il donna sa seigneurie en 1733 à François Pissonnet de Bellefonds, officier de la capitainerie de Chambord et garde marteau. Celui-ci la vendit le 5 mai 1751 au chevalier de Béla. La façade de la Loire a reçu une influence très italienne, tandis que la façade sud de la cour d’honneur est de style « Mansard ». Le chevalier de Béla était espion en Suède, des fonderies de canons, pour le roi Louis XV, et chambellan du roi de Pologne. Il aurait fait construire ce château pour vivre secrètement avec sa maîtresse, Mlle de Chauloy. Particularité de la demeure, cette inscription gravée dans le cartouche situé au-dessus de la porte d'entrée en langue basque : « Laketouric ontzanogo » (« Je me plais ici parce que je me sens bien »).

Cette demeure a ensuite appartenu au Marquis de Vaudreuil, dernier gouverneur français de la Nouvelle France, terre et pays de Louisiane.

À sa mort en 1779, et en l’absence de descendance, le château a été acquis par les ancêtres de M. de Gélis en 1783. Depuis ce jour la famille n’a plus quitté le château.

 

 

colliers1935.jpg

1935

 

colliers1952-2-.jpg

1952

 

colliers1952.jpg

1952

 


Cliquez sur les images pour les agrandir

 

 

colliers6.jpg

http://www.perche-gouet.net/histoire/photos/immeubles/6299/18981.jpg

http://www.perche-gouet.net/histoire/photos/immeubles/6299/20045.jpg
http://www.perche-gouet.net/histoire/photos/immeubles/6299/20046.jpg  

colliers1935.jpg

 

 

colliers1952-2-.jpg

 

 

colliers1952.jpg

 colliers5.jpg
  colliers4.jpg
colliersterrasse.jpg    
Repost 0
Published by Fred Orain - dans Histoire de Muides
commenter cet article
9 juin 2013 7 09 /06 /juin /2013 14:00

 

Lors du dernier conseil municipal, M.Ramette (un grand merci à lui) m'a remis de nombreuses cartes postales qui permettent ainsi de compléter la collection désormais imposante de ce blog.

 

J'ai donc choisi de les tratier de manière thématiques pour essayer de ne pas m'y perdre moi-même

 

Nouvelles cartes

pont1905.jpg

Le pont vers 1900-1905

 

pont1952.jpg

1952

 

pont1953.jpg

1953

 

pont1955.jpg

1955

 

pont1956.jpg

1956

 

pont1958.jpg

1958

 

pontplage1949.jpg

1949

 

 

 

pontplage1958-2-.jpg

1958

 

pontplage1958-2--copie-1.jpg

1958

 

 

pont1962.jpg

1962

 

 

Pour rappel voici les anciennes cartes disponibles...

 

Cliquez sur les images pour les agrandir

Le pont suspendu 1843-1931

La construction est déclarée d'utilité publique par une ordonnance royale du 3 août 1840. Un décret du 8 août 1840 acte la construction d'un pont sur la Loire à hauteur de Muides. Il s'agit d'un pont suspendu en câbles de fer, dont les architectes sont A. Boulland et M. Robin. Il était long de 317,1 mètres. La concession était prévue sur 90 ans. L'ouvrage suspendu possédait une largeur de tablier de 5,60 mètres d'un garde-corps à l'autre, mais celle-ci était réduite à 3,95 mètres au passage des portiques. La limite de charge a été fixée dès la construction à 4 tonnes par véhicule isolé. Après un deuil qui entache sa construction, le pont est finalement inauguré le 25 août 1843.

Ce pont fut coupé par le Génie français en 1870 comme tous les autres ponts entre Orléans et Blois. La concession du pont fut rachetée par le Conseil Général en 1883. L'augmentation du trafic amena à renforcer le pont par des câblages supplémentaires.

 

pont7.jpg

pont1922

pont5.jpg

pont26.jpg

pont30.jpg

pont10.jpg

pont1905.jpg

 
 

 

 

 

Le pont en béton 1932

En 1925, est décidée la construction d'un pont métallique ; l'ancien pont est détruit en 1931. La construction du nouveau pont dure de 1928 à 1932. Le pont actuel est inauguré en août 1932. En béton armé à deux travées, il se compose de plusieurs sous-ouvrages : un pont à poutres en béton armé à une travée, côté Muides-sur-Loire de 25 mètres de long, deux ouvrages en béton armé constitués d'un tablier plat suspendu à deux poutres en arc par des tirants verticaux.

Du côté de Muides-sur-Loire, l'ouvrage, de quatre travées, franchit le bras principal de la Loire sur une longueur de 230 mètres. Du côté de Mer, l'ouvrage, de 115 mètres de long, passe au-dessus du bras de décharge et comporte deux travées. Long de 330 mètres, le pont relie la Beauce à la Sologne. Entre les deux ponts, la chaussée s'appuie sur deux murs de soutènement en béton armé sur une longueur de 115 mètres.

Le pont est détruit par deux fois au cours de la Seconde Guerre mondiale. Il est alors le passage qui, depuis Paris, conduit les Franciliens à Chambord.

 

http://www.perche-gouet.net/histoire/photos/immeubles/6202/18472.jpg

pont20.jpg

La plage

Pont-1.jpg

Pont-2.jpg

pont1952.jpg

pont1953.jpg

pont1955.jpg

pont1956.jpg

pont1958.jpg

pontplage1949.jpg

pontplage1958-2-.jpg

 

pontplage1958-2--copie-1.jpg

 

pont1962.jpg

  pont13

 

La plage  Pont 1 pont28.jpg 
 pont15.jpg  pont14.jpg  pont16.jpg
 pont17.jpg  pont18.jpg  pont20-copie-1.jpg
 pont21-copie-1.jpg  pont22.jpg  pont25.jpg
 pont27.jpg  pont29.jpg  
Repost 0
Published by Fred Orain - dans Histoire de Muides
commenter cet article
19 janvier 2013 6 19 /01 /janvier /2013 10:33

 

Muides en 1680

muides1680.jpgCliquez sur l'image pour agrandir la carte

Muides en 1759 (carte de Cassini)

muides1759.jpg

Muides en 1826 (issu du Cadastre présent en mairie)

histoire-7294.JPG

Cliquez pour agrandir l'image

Muides au milieu du XIXème siècle  par carte d'Etat major

Muides-Etat-Major.jpgtéléchargeable sur le site de l'IGN

 

Muides en 1950 par photographie aérienne IGN

1950blog.jpgCliquez sur l'image pour agrandir et élargir (format tif, 19.4 Mo)

 

 

Muides en 1964 par photographie aérienne IGN

1964blog.jpgCliquez sur l'image pour agrandir et élargir (format tif  27.8 Mo)

 

Muides en 1969 par photographie aérienne IGN

1969blog.jpgCliquez sur l'image pour agrandir et élargir (format tif  93 Mo)

 


Muides en 1984 par photographie aérienne IGN

1984blog.jpgCliquez sur l'image pour agrandir et élargir (format tif  18 Mo)

 

Muides en 2002 par image satellite (fausses couleurs)

2002blog.jpgCliquez sur l'image pour agrandir et élargir (format tif  393 Mo)

 

Muides en 2013 sur Google earth

muides-2013.jpg


Ces images permettent de mieux comprendre l'extension de Muides, la multiplication des "centres" (quartier de l'église/mairie, puis quartier de la place de la libération puis la bascule à l'Est avec l'extension en direction de Nouan qui rend la halte de Chambord central).

 

La maîtrise de ces extensions et des réseaux est certainement une des clés pour rendre le village plus agréable à vivre (esthétique, sécurité, services...)

 

N'hésitez pas à cliquer sur les images pour télécharger les images dans leur intégralité. Cela permet de mieux distinguer les parcelles et les extensions isolées (Avarennes, Colliers...)

 

Attention néanmoins, plus on avance dans le temps plus les images sont précises (et donc lourdes à télécharger).

Repost 0
Published by Fred Orain - dans Histoire de Muides
commenter cet article
23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 14:58

Dans le cadre de règlement de conflits entre voisins ou pour des opérations d'achat/vente sur le domaine communal/départemental je suis amené parfois à me plonger dans les archives de la commune.

 

Voici par exemple une planche sur Muide (sans "S" à l'époque et sans le "sur Loire" ajouté en 1952) au XVIIIème siècle, histoire de prendre un peu de recul sur l'évolution de la ville. Le Ru du Berry paraît alors être axe central de la ville. L'autre axe étant la liaison entre Blois et Orléans.

 

XVIII.jpg

 

 

Plus près de nous, voici  une petite image d'une partie du cadastre de Muides en 1826. La rue de la Mairie prend alors plus d'importance.

 

histoire-7294.JPG

Cliquez pour agrandir l'image

 

En agrandissant l'image vous constaterez que la place de la libération n'existait pas (d'ailleurs il n'était pas question de libération à l'époque). Elle était alors occupée en partie  par une maison que l'on retrouve sur certaines cartes postales anciennes.

 

histoire-0001.jpg

histoire-0002.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

rue-tramway-cadastre-1804.jpg

La rue du tramway n'existe pas. Un simple trait au crayon marque le futur emplacement de la liaison Blois-Clery longue de 46km, construite entre 1913 et 1914 et qui sera en service jusqu'en 1933. Pour les spécialistes, l'écartement des voies est de 1 mètre, l'alimentation du réseau se fait à la tension de 6 000 volts en courant alternatif monophasé.

 

http://www.perche-gouet.net/histoire/photos/immeubles/7749/23440.jpg  gare

 

  http://www.amtuir.org/03_htu_generale/htu_4_1900_1913/images/telc.jpg

 

 

Plus au sud, le chateau des marais est entouré de douves et possède encore son donjon (détruit dans les années 1950)

 

marais-cadastre-1826.jpg


 

  http://www.perche-gouet.net/histoire/photos/immeubles/5799/20044.jpg   http://www.perche-gouet.net/histoire/photos/immeubles/5799/19058.jpg 

  http://www.perche-gouet.net/histoire/photos/immeubles/5799/20049.jpg   http://www.perche-gouet.net/histoire/photos/immeubles/5799/17125.jpg

Repost 0
Published by Fred Orain - dans Histoire de Muides
commenter cet article

Présentation

  • : Muides sur Loire
  • Muides sur Loire
  • : Ce site a pour objectif de rassembler toutes les bonnes idées des muidois pour avancer ensemble.
  • Contact

Twitter